Témoignage de Isabelle Meurville – TRANSLATURE

Entretien avec Isabelle MEURVILLE, dirigeante de TRANSLATURE à Chaffois

Vous êtes traductrice indépendante et vous êtes seule pour assurer la bonne marche de votre entreprise…

Indépendante certes, mais cela ne veut pas dire pour autant que je travaille seule. Pour moi le modèle est simple, je travaille chez moi via les réseaux sociaux notamment. Mes domaines de prédilection étant l’environnement et les droits à la personne. Des petites structures aux décideurs des grands groupes, la clientèle est vaste, variée, jamais sans enjeux.

Avec cette crise sanitaire sans précédent, comment avez-vous adapté votre activité?

Mon quotidien est resté normal. Confinée à la maison je continue à traduire de la documentation, à chercher des clients même si la conjoncture ne s’y prête pas forcément et pour l’essentiel ça se maintient. Mais le ralentissement est notoire et je me dois de rester active et vigilante.

Des contraintes que vous avez réussi à contourner…

Disons que je me suis adaptée. Depuis deux mois bien des choses ont changé, on ne se déplace plus ce qui oblige à une toute autre organisation. La clientèle joue le jeu, elle s’adapte également. Les salons en France comme à l’étranger, source pour moi de nombreux contacts, ont été annulés et je dois trouver d’autres moyens pour maintenir le relationnel ou partir à la recherche de nouveaux clients. L’indépendance a un prix…

A moins d’une semaine d’un potentiel redémarrage économique, pensez-vous maintenir les actions que vous avez pu mettre en place?

On entend beaucoup parler du jour d’après et des changements qu’il va falloir adopter, alors oui un nouveau mode de fonctionnement qui marche pourquoi s’en priver? Le schéma ancien évolue vers plus de technologie. Par exemple, la formation à distance est un pan de mon activité que je souhaite développer, poster des formations en ligne, créer des book(s)… Une alternative possible, passer du présentiel au virtuel.

Propos recueillis par Pascal Vernier
Témoignage de Isabelle Meurville – TRANSLATURE