Témoignage de Damien Tournier de SCHRADER PACIFIC Advanced Valves

Entretien avec Damien Tournier Directeur Général de SCHRADER PACIFIC Advanced Valves à Pontarlier.

 

 

L’automobile, l’aéronautique, la maîtrise des fluides… sont vos secteurs d’activité de prédilection, à l’heure du Covid 19 quelle est votre situation ?

La réponse est sans appel, c’est activité zéro. Notre production est liée en majeure partie au secteur automobile à l’échelon mondial. Celui-ci est à l’arrêt ou presque et les commandes ne nous parviennent plus. Tant que les constructeurs automobiles ne redémarreront pas, la situation restera bloquée.

 

Vos effectifs s’élèvent à environ 400 personnes, quelles solutions avez-vous adopté pour le personnel de l’entreprise ?

Avant le 15 mars, nous avions près de 80 intérimaires pour lesquels les contrats ont été stoppés net. Les services administratifs et commerciaux, le bureau d’étude, la recherche et développement ont gardé une activité partielle. Et pour l’essentiel du secteur production, le personnel a soldé les congés payés de 2019, les RTT. Et c’est hélas le chômage partiel qui se profile pour 80% des effectifs.

 

Parce que vous n’envisagez pas de reprise à partir du 11 mai ?

Le 11 mai au matin, rien, le site restera fermé. Même si nous avons mis à profit cette période de quasi inactivité pour effectuer les aménagements nécessaires pour une reprise sécurisée, distanciations, protections diverses selon les consignes imposées… Nous avons décidé en accord avec les partenaires sociaux, de reporter à plus tard la reprise de l’activité.

 

Vous n’avez pas une vision très optimiste face à cette situation…

Disons, que je suis plutôt réaliste. Il n’y aura de toute façon pas de reprise à 100% dans l’immédiat et il n’est pas question de relancer la production pour “le plaisir” de stocker. D’ailleurs avec 25 000 références au catalogue, il serait bien difficile de faire un choix. Tout se fera progressivement, avec des aménagements du temps de travail, des journées off… A compter du mois de mai nous avons mis en place un plan de formation et là encore, nous surveillons les indicateurs de la reprise. Comme le retour au travail des formateurs, la réouverture des hôtels, des restaurants…

 

Et financièrement c’est encore tenable ?

Pour l’instant pas d’inquiétude de trésorerie, même si depuis le mois d’avril nous avons entamé les réserves. Encore une fois, nous attendons que les commandes arrivent, ça va se libérer lentement et nous sommes prêts pour la reprise de l’activité…

 

 

 

Propos recueillis par Pascal Vernier
Témoignage de Damien Tournier de SCHRADER PACIFIC Advanced Valves